Le 5e auteur à intégrer la rubrique est donc Philippe Cohen-Grillet, journaliste et écrivain français. Il a notamment collaboré au Figaro ou au Canard Enchainé, et est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment des romans et/ou nouvelles. Depuis début 2017 il travaille chez Sud Radio.

Cohen-Grillet s’est également illustré en consacrant pas moins de huit ans d’enquête consacrées aux dossiers terroristes. En octobre 2016, il publie aux éditions Plein Jour le livre “Nos années de plomb. Du Caire au Bataclan, autopsie d’un désastre”  où il révèle les dessous des enquêtes policières et judiciaires menées sur l’attentat du Caire, perpétré en février 2009, et, dès cette année-là, sur un projet d’attentat contre le Bataclan.

C’est évidemment cet ouvrage-là qui m’a fait me pencher sur le travail de cet auteur, ouvrage qui est donc chroniqué ci-dessous :

De nombreux commentateurs, dont je fais partie, ont depuis longtemps déjà pointé du doigt les carences de l’État français dans sa lutte anti-terroriste, que ce soit depuis la vague d’attentats initiée avec “Charlie Hebdo” ou même avant, la présence du terrorisme islamiste sur notre sol n’étant hélas que le produit d’une politique intérieure calamiteuse. Immigration massive et assumée, justice laxiste et idéologique, autant de raisons qui ont conduit au cataclysme annoncé et qui a bien failli me couter la vie.

Or ici il ne s’agit pas de connexions plus ou moins indirectes : Cohen-Grillet, grâce à son important travail d’investigation, pointe directement du doigt les responsables, au nombre desquels on retrouve – sans grande surprise – Christiane Taubira ou encore Bernard Cazeneuve. L’ auteur démontre par A+B que ces gens-là ont caché des informations cruciales et qu’ils ont menti publiquement et sans vergogne, ce sans jamais être inquiétés par leur forfaiture.

Fondé sur plusieurs centaines de documents inédits et des rencontres avec les principaux protagonistes, le livre dévoile les connexions entre les deux “affaires” comme l’indique le titre : d’un attentat au Caire en 2009 ayant couté la vie à une jeune française, rapidement oublié par la presse et l’opinion publique, à celui d’envergure de novembre 2015. Des suspects pas assez pris au sérieux, pas assez surveillés, des liens évidents entre des auteurs des divers attentats… des menaces proférées depuis des années, un Bataclan d’ores et déjà ciblé auparavant sans que cela soit mentionné au public…

La liste est longue. Les liens sont présents, ainsi que les noms des traîtres à leur pays. Comme cela était suspecté depuis un moment déjà, le gouvernement savait que ce genre d’événement se produirait, ses lacunes humaines comme judiciaires le rendant largement responsable de cet immense fiasco. Le livre de Cohen-Grillet a le mérite de faire la lumière à la fois sur ces erreurs qui ont coûté la vie de tant de citoyens et sur ces mensonges proférés afin de couvrir nos élites lâches et incompétentes.

Bilan : Parfois un peu long et indigeste, le livre de Cohen-Grillet n’en reste pas moins une enquête minutieuse et intéressante sur la lutte anti-terroriste et l’amateurisme des décideurs politiques. Si vous doutiez encore que nous sommes gouvernés par des ordures cyniques pour qui nous ne sommes que des pertes raisonnables, lisez ce livre et découvrez donc le vrai visage de ceux qui font semblant de nous protéger contre la menace qu’ils ont eux-même crée.