Bataclan, Interview

“Joe Bauers, écrivain burné et survivant du Bataclan”, un entretien avec Camille Blanrouge

J’ai réalisé début 2017 une série d’entretiens avec le blogueur et dessinateur de talent Camille Blanrouge. Il s’agit là d’interviews type “radio”, enregistrées dans les conditions du direct, et disponibles en intégralité sur sa chaine Youtube. Petite précision, le titre, flatteur, n’est pas de moi !

Lors de ces entretiens nous avons longuement disserté sur la soirée du Bataclan, mais aussi les implications morales, sociétales et politiques que cette tragédie a engendré. Camille est d’abord revenu sur mon texte descriptif du 13 novembre, que vous pouvez retrouver sur ce blog.  Nous avons ensuite tenté de comprendre comment nous en étions arrivés là, pourquoi l’État et les français réagissaient de cette manière, etc.

Bref, il s’agit d’un sujet vaste et passionnant que nous avons tenté de traiter sous tous les angles. Le débat est découpé en trois parties que vous pourrez retrouver ci-dessous.

Bonne écoute !

 

 

  1. Bonjour Joe Bauers,

    je suis juive, je suis contre la haine contre les personnes, ET contre la lâcheté,
    je suis “née” “en guerre”,
    je m’attendais à Beslan, je m’attendais à Toulouse, je m’attendais à Vaucouleurs.
    Sans les armes, sans l’héroïsme des français résistants, nous aurions tous été annihilés.
    Sans les armes, sans actes de résistance, les hommes et femmes de ma famille n’auraient été que des déserteurs.
    Se garder de la haine est vital, existenciel, haïr serait annihiler le judaïsme, du suicide, de l’autodestruction.
    Refuser le combat, refuser la protection des cibles potentielles, refuser d’utiliser la force contre les assassins, la lâcheté est une complicité d’assassinat, rien de moins.
    L’idéologie médiatisée accusant le courage d’être de la haine est assassine.
    Je comprends ce que vous dites, je pense.

    elisseievna

Ajouter un commentaire

- JoeBauers.fr