Justice, Politique

La vérité sur nos “chers amis” les migrants

N’y allons pas par quatre chemins : le gouvernement ainsi que les médias complices nous mentent ouvertement depuis de nombreuses années sur le cas des “migrants”.

L’imposture autour de l’accueil de ces gens mérite d’être dévoilée : je ne vais sans doute pas réussir à couvrir le sujet dans sa globalité mais vais tâcher d’être le plus concis et synthétique possible. Il va sans dire que je vais tenter de sourcer au maximum chacune de mes affirmations. Il s’agit là de mon post le plus documenté à ce jour, ne vous privez donc surtout pas pour le diffuser comme il se doit. Trêve d’introduction, place au développement ! Sommaire :

I/ Qui sont les migrants ?

II/ Que veulent les migrants ?

III / La loi française concernant le droit d’asile

IV / Quel avenir pour la France et ses milliers de migrants en cours d’arrivage ?

I/ Qui sont les migrants ?

1/ géographiquement parlant

Vous avez du entendre un peu tout et n’importe quoi sur la question, surtout n’importe quoi d’ailleurs. Car oui vous l’avez  déjà compris, une grande partie des squatteurs qui viennent se réfugier sur notre sol ne viennent pas forcément de Syrie : ils sont certes assez nombreux mais parmi tous ceux en déplacement vers l’Europe, ils ne représentent qu’une petite partie d’un tout.

Migrants: L’Allemagne évalue à 30% la proportion de faux-syriens demandeurs d’asile (20 Minutes)

Et oui, “officiellement” il y a donc 30% de mythomanes qui vont vers l’Allemagne, je vous laisse imaginer le chiffre réel. Mais alors s’ils ne sont pas syriens, d’où viennent ces fameux migrants me direz-vous ? Difficile de répondre précisément à cette question car pour cela il faudrait que la France dispose de statistiques officielles sur des mouvements de foules impliquant des gens qui ne sont pas pressés d’aller se faire recenser. Partant de là, évitons les spéculations hasardeuses et étudions ensemble ce document provenant de l’État lui-même :

Site officiel : Les demandes d’asile (statistiques)

Il s’agit là des demandes d’asile officielles, c’est-à-dire en passant par le système administratif classique et ce, de manière volontaire. Ce n’est pas forcément toujours un bon plan pour les migrants qui pourraient se voir refuser la demande d’asile, on en déduit donc qu’une minorité d’entre eux fait les choses correctement en passant par le biais officiel. Et quand bien même ils seraient de bonne foi, il faudrait encore qu’ils maitrisent à peu près le français, qu’ils comprennent nos lois et nos procédures… bref, même assistés d’associations de branleurs gauchistes ce n’est pas gagné, loin de là.

Que nous dit le document suscité ? Certes la Syrie est bien représentée mais n’est même pas n°1 (du moins en France), c’est le Soudan le grand vainqueur. On y retrouve également le Kosovo et le Bangladesh (!) en très bonne forme. Qu’en retirer ? Nous le verrons dans une partie ultérieure. A part ce genre de documents officiels il est difficile de chiffrer avec précision : à part les syriens il y aurait apparemment aussi un bon paquet d’érythréens, d’irakiens et autres pays d’Afrique subsaharienne fort sympathiques.

2/ moralement et intellectuellement parlant

Première chose on le sait, côté religion les migrants sont principalement musulmans, avec les bons comme les mauvais côtés que cela implique. Je vous laisse le soin de lister les bons si ça vous chante.

Concernant les mauvais cela implique notamment et de façon générale une place prégnante de la religion (préceptes, nourriture, vêtements…) à savoir des impératifs moraux très forts touchant surtout les femmes (port du voile et compagnie). N’oublions pas que nous ne parlons pas des “modérés” occidentaux mais de gens d’Afrique subsaharienne qui bouffent du Coran du matin au soir. Comme le précisait la courageuse Zineb El Rhazoui (Zineb face à la collabo Elkrief), là-bas on ne parle pas d’islamophobie comme dans notre pays : si vous vous amusez à critiquer la religion officielle, on vous met en prison et on vous fouette à mort.

Musulmans de France: pour 29% des sondés, la charia est plus importante que la loi de la République (BFM)

D’après ce document récent, 29% des musulmans de France placent le Coran avant les lois de la République. D’une je pense que ce chiffre a été sous-évalué histoire de ne pas trop stresser la population, de deux, imaginez maintenant ledit chiffre rapporté aux musulmans qui ne sont pas issus de la bonne vieille patrie des Droits de l’homme mais d’Afrique subsaharienne. On est d’accord,  je pense sans exagérer qu’on approche facile des 100 %.

Le coté moral c’est fait. Et le coté intellectuel ?

Classement mondial des pays selon leur QI moyen

Je sais ce que certains vont me dire en lisant ce document donc je vais prendre les devants :

-premier argument des sans-arguments : “c’est raciste”… d’une, désolé si la science est raciste, de deux j’imagine que c’est raciste aussi d’observer que de façon générale ce serait les asiatiques les plus intelligents dans le monde (ils trustent rien de moins que les six premières places du classement !)

-second argument, il y a ceux qui vont dire que le QI en soi ne prouve ni n’implique pas grand chose, qu’il y a d’autres formes d’intelligence, etc… d’autres diront que les études de Richard Lynn ont été remises en question, concernant la méthodologie notamment. Je le sais, ne vous inquiétez pas, et vous aurez probablement en partie raison.

Maintenant si vous voulez bien évacuer deux minutes ce genre de considérations, vous pencher sur le document et le prendre pour ce qu’il est, vous constaterez le fait suivant : les populations migrantes suscitées ne sont pas en haut du tableau, loin de là. Par exemple les soudanais qui constituent officiellement la part la plus importante des migrants vers la France auraient selon Lynn et en moyenne, un QI de 71.

Cela signifie deux choses : d’une part et comme nous le matraquent le gouvernement et diverses assos anti-racistes, qu’il y a probablement des médecins, des avocats et de futurs génies parmi ces migrants. C’est indéniable. Mais ça veut aussi dire d’autre part, vu la moyenne globale du QI, qu’on aura surtout droit à des illettrés, des débiles légers et autres violeurs de poules. Je sais très bien que “ça ne se fait pas” de dire ou d’écrire des choses pareilles, mais je sais aussi que vous savez au fond de vous que c’est la stricte vérité.

II/ Que veulent les migrants ?

Aller en Angleterre ou en Allemagne, tout simplement. L’Angleterre de préférence (à priori), surtout depuis que Merkel a resserré son grand plan d’intégration : notre pays la France n’est qu’un plan B voire C pour les migrants.

Voila, voila. Sinon, ils veulent la même chose que vous et moi : un toit, de quoi manger, de l’argent, si possible sans rien foutre en retour. Car oui, il semble acquis pour le monde occidental que les migrants ne sont pas censés offrir une contre-partie aux services offerts par la nation. Dites ça aux français qui se tuent à la tâche pour un smic ou mieux, à nos chers clochards FDS qui eux aimeraient bien profiter de ces fameux services offerts. Pas de bol mon pote, pas la bonne couleur !

Brest : Les clandestins pillent l’aide alimentaire des pauvres (B-A)

Bref les migrants cherchent la meilleure qualité de vie possible, ce qui en soi n’est pas répréhensible : on ferait tous pareil. Le problème, c’est que cela va à l’encontre de la définition française du réfugié, celle donnée par la loi. La loi, le truc dont tout le monde se fout ouvertement dès qu’on parle d’immigration.

III / La loi française concernant le droit d’asile

Merci de lire en préambule le lien ci-dessous :

Site officiel : Les grands principes du droit d’asile

Pour les moins curieux, voila la partie importante :

Le statut de réfugié

Il est reconnu, conformément à l’article L. 711-1 du CESEDA :

  • en application de la convention de Genève du 28 juillet 1951 sur le statut des réfugiés qui définit le réfugié comme « toute personne (…) qui (…) craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays…  »

D’après la loi française, il faut donc pour être reconnu officiellement comme réfugié que votre cas soit examiné individuellement et qu’on estime que votre vie soit particulièrement en danger dans votre pays d’origine. Si on relie ça à la partie II, on comprend aisément que la plupart des migrants ne sont pas des réfugiés de guerre mais bien des réfugiés économiques qui profitent du contexte géopolitique actuel pour s’incruster comme des malpropres. Et puis réfléchissez deux secondes, si vraiment ces types-là étaient des réfugiés de guerre, pourquoi s’amuseraient-ils à franchir plusieurs frontières voire à traverser la Mer et/ou l’Océan ? N’importe quel vrai réfugié de guerre vous le dira, quand on craint pour sa vie au point de migrer, on trace sa route vers le pays le plus proche du point de départ, point barre.

Illustration par un article du Figaro :

Le Figaro dévoile le pot-aux-roses : la plupart des migrants de la jungle de Calais ne sont pas des réfugiés

Le plus “drôle” ?  En attendant l’examen de son dossier qui peut prendre des mois vu le nombre hallucinant de demandes actuelles, le migrant peut  rester sur le territoire et aller et venir comme bon lui semble. Vous pensez sincèrement que dans l’éventualité d’un refus donc d’une possible condamnation, notre migrant va patienter sagement  en attendant qu’on vienne le choper par la peau du cul et le ramener dans son pays sous-développé ? Vous feriez quoi à sa place ? Ah oui ? Ben lui aussi. Au final le résultat est le même : le type est déjà dans le pays et n’en bougera plus, point final. Inutile de préciser que le statut de réfugié étant provisoire, à terme le type est censé retourner dans son pays d’origine : à ce stade je pense que plus personne n’y croit y compris parmi les plus malhonnêtes d’entre les gauchistes.

Conclusion provisoire (I à III) : Voilà donc comme on se retrouve avec des milliers de migrants non désirés en France et dans toute l’Europe (oui car il faut rappeler qu’en dehors de l’Europe il existe certains pays un peu moins cons que nous, comme l’Australie par exemple, qui pratiquent l’immigration choisie). Des migrants qui pour la plupart ne viennent même pas de la fameuse Syrie mais de pays pas forcément en guerre, qui ne méritent de facto en aucun cas le statut juridique de réfugiés. Pour la fine bouche je rajoute un lien vers un article détaillant ce phénomène et traitant également de la partie juridique :

CNRS : Migrant, réfugié: quelles différences ?

Bref vous l’avez compris tout cela ne sent définitivement pas bon, ce qui nous amène naturellement vers la partie IV :

IV / Quel avenir pour la France et ses milliers de migrants en cours d’arrivage ?

A mon sens il s’annonce extrêmement sombre. Le démantèlement de la Jungle de Calais constitue un exemple criant d’action inconséquente faite par un gouvernement irresponsable et qui semble vouloir s’acharner à détruire son propre peuple. Les migrants, clandestins ou non, sont bel et bien là et ne sont pas prêts de repartir, notre seule chance étant qu’ils se frayent un chemin en Angleterre qui soi-disant serait plus confortable pour eux question train de vie. Mais devinez quoi, notre cher gouvernement, en accord avec les anglais, a amorcé la construction d’un mur à Calais pour… les empêcher de quitter la France…

Calais : la construction d’un nouveau mur anti-migrants a commencé (Le Parisien)

Brillant, vraiment brillant. Rappelons au passage que nos amis les rosbifs ont voté le Brexit. A ce stade, une telle volonté de s’autodétruire de la part du gouvernement français relève du masochisme pur et dur. Car il s’agit ensuite de penser à l’avenir desdits migrants : pour qu’ils aient légalement le droit de travailler, il leur faudra le statut de réfugiés ; la grande majorité ne l’obtiendra pas pour les raisons suscitées, mais tous resteront quand même en France, la plupart devenant de facto des clandestins ( vous savez, ceux qu’on est censés renvoyer dans leur pays )

On va donc se retrouver dans les prochaines années avec des milliers de chômeurs clandestins au QI avoisinant les 70 (en France, vous êtes considéré autiste avec un tel QI). Quasiment que des hommes (oui parce qu’ils attendent d’avoir leurs papiers pour faire venir leurs familles soi-disant…). Quasiment que des musulmans. Mais attention, pas le gentil musulman intégré qui vit à côté de chez vous : non on parle du bourrin qui avant sa migration vivait dans le trou du cul du monde, avait quatre ou cinq femmes (voilées, il va sans dire), lisait le Coran en boucle et chiait probablement sur le monde occidental tout en lorgnant vers ses richesses. Qu’attendre de tels énergumènes ?

Ça: Vague d’agressions sexuelles à Cologne (Konbini)

Ça : Allemagne : quatre blessés lors d’une attaque à la hache dans un train (Le Monde)

Ou encore ça,  à savoir le sordide destin de Maria, une allemande de 19 ans violée et tuée par un migrant afghan. Maria donc, une jeune fille  qui était bénévole au sein d’une association pro-migrants (!) et dont la famille a apparemment le pardon facile puisque d’après l’article “les parents de la jeune femme assassinée auraient réalisé une collecte lors des funérailles au profit d’une association de défense des réfugiés” (!!). Plus glauque tu meurs.

Maria-19-ans-violee-et-tuee-par-un-refugié-afghan-de-17-ans (Bellica)

maria.jpg

Bref pour résumer, en France comme en Allemagne l’on va avoir droit en flot continu à une bande de neuneus qui, pour passer le temps, vont s’adonner sans limites aux passions de l’Homme depuis la Nuit des Temps, le sexe et la violence. Le tout en quasi-impunité dans des pays où le système judiciaire n’est déjà plus qu’une sinistre plaisanterie. Le citoyen lambda n’a déjà pas grand chose à craindre des juges français, imaginez alors l’immigré clandestin : le type se retrouve dans un pays où la femme n’est pas recouverte intégralement et ose même se balader en mini-jupe, ne doutez pas un instant qu’il prendra ça au mieux pour une injure envers Allah, au pire comme une incitation au viol. C’est ce qui arrive lorsqu’on vient d’un pays où la femme n’est considérée que comme un mélange de bonniche et de sac à foutre.

Et on en fait quoi de ces queutards décérébrés, eh bien on les évacue de Calais et on les répartit dans toute la France ! C’est un cataclysme annoncé, rien de plus. Les gens jusqu’ici tentaient maladroitement de se rassurer en arguant du fait que les faits évoqués plus hauts se sont déroulés en Allemagne. Oui sauf que ça arrive très vite chez nous !

A Calais : Calais, des afghans violent une interprète (20 Minutes)

A Arzon : Agression sexuelle par un migrant à Arzon (Breizh Info)

A Hennebont : Deux migrants soudanais condamnés à quitter le département après une agression sur une fille de 13 ans (Ouest France)

Et ce n’est que le début d’une très longue série. Jusqu’ici l’Allemagne devançait largement la France en terme de nombre de migrants accueillis. A terme il ne s’agira que de la loi des nombres : plus le nombre de migrants s’élèvera en France, plus les cas de violences, pillages et agressions sexuelles se multiplieront. Et très bientôt, à nouveau des actes de terrorisme, encore plus nombreux. Vous verrez que l’actualité me donnera raison, à mon grand regret.

L’avenir pour la France, comme je le soulevais dans mes précédents posts, ce sera la soumission ou la guerre civile. Probablement la soumission hélas, vu l’état d’apathie générale et le manque de réactions suscitées. Le français est envahi de toutes parts, attaqué, mitraillé, écrasé, bientôt ses filles et ses sœurs auront autant de chances de finir dans une tournante entre clandestins que d’obtenir le bac (88,5% si vous vous posez la question) et tout le monde s’en fiche. Mieux, il y a même des abrutis suicidaires qui s’amusent à faire des contre-manifs à base de “refugees welcome” et autres stupidités de ce genre.

Manifestation ce soir à Toulouse contre le démantèlement de la jungle de Calais (La Depeche)

Tu sais quoi mec, on en reparlera de ta manif’  le jour où ta femme aura eu sa dose d’enrichissement culturel au fin fond d’une cave humide.

PS: une dernière source au passage que je ne savais pas où caser : une brillante analyse du mouvement migratoire par le site Atlantico,

Démantèlement de la Jungle de Calais : mais au fait, qui sont les migrants présents en France, combien sont-ils et que veulent-ils vraiment ?

 

  1. Véronique

    Bravo pour ta clairvoyance !
    Que tes mots puissent percuter les cerveaux éteints de nos concitoyens

Ajouter un commentaire

- JoeBauers.fr